L’Ecosse et l’environnement

“Écosse, terre des grands espaces devouée à la nature et à sa protection”

Une belle idée à laquelle travaille le pays depuis ces dernières années. Il était temps car les activités humaines ont fait perdre à l’Ecosse la quasi totalité des forêts primitives. Régénération d’autant plus difficile que la population des cerfs augmente et que la culture de conifères à but commercial a tendance à acidifier les sols. Phénomène qui nuit à la faune et à la flore.

Une politique de conservation des parcs naturels se développent depuis 2002, notamment avec la création des Cairngorm, du Loch Lomond et des Trossachs suite à une décision du Parlement écossais.  Les réserves naturelles se multiplient et sont gérées par le Scottish Natural Heritage : elles sont ouvertes au public et parcourues par des chemins balisés. Le National Trust of Scotland et le Scottish Wildlife Trust en administrent plusieurs autres. 

Tourisme vert

Pas loin de 20 millions de touristes visitent l’Ecosse chaque année, soit 4 fois sa population ! “Le Green Tourism Business Scheme”, un plan d’action environnemental sur tout le Royaume-Uni permet de mobiliser les hôteliers, campings et les sites touristiques soit plus de 1400 membres.

Le pari des énergies

L’Ecosse souhaite passer à 100% d’énergie renouvelable entre 2020 et 2021. A ce jour, 80% de l’énergie produite en Ecosse est issue de l’éolien et de l’énergie marine. 

Rien ne se perd tout se transforme : à Rothes dans les Grampians, une centrale produit de l’électricité en mélangeant les résidus de la fabrication du whisky aux copeaux de bois ! Elle permet à 8000 foyers de se chauffer. 

Justice Climatique

Sur le plan international, Alex Salmond a créé en 2012 un “fonds écossais pour la justice climatique” dotés de 3 millions de livres dont l’objectif est d’aider les pays en développement à supporter les conséquences d’un changement climatique dont ils ne sont pas responsables.