Randonnée en Ecosse (West Highland Way)

PREPAREZ VOTRE TREKKING – 3 étapes sur la west Highland Way

Découvrez le trekking de Louise et Jeanne. Deux copines amoureuses de randonnées qui partent à la conquête des trois dernières étapes de l’un des sentiers les plus réputés d’Ecosse. De Bridge of Orchy à Fort William, un vrai périple au coeur des Highlands.

Jour 1: Arrivée à Edimbourg

L’avion de Jeanne et Louise atterrit à Edimbourg à l’heure. Chemin d’Ecosse leur a indiqué comment rejoindre le centre ville sur leur carnet de voyage. Rien de plus simple, un tramway part de l’aéroport direction Princes Street.

Les deux amies descendent à Haymarket. Leur Bed & Breakfast est juste à coté de la gare d’où part leur train (de bonne heure le lendemain) pour rejoindre la première étape de leur trek.

Une fois leurs affaires déposées dans leur chambre, Louise et Jeanne partent à la découverte du centre historique. Elles n’ont pas beaucoup de temps mais elles profiteront de la dernière journée de leur séjour pour découvrir comme il se doit la capitale.

Le château d’Edimbourg

Vers 18h elles passent chez rent a tent. Le partenaire avec qui collabore Chemin d’Ecosse pour permettre aux randonneurs et aux campeurs de louer du matériel de camping de qualité. Les gérants sont très sympathiques et leur donnent quelques conseils précieux pour réussir la West Highland Way !

Les deux amies dinent tôt pour vite aller se coucher. Le repos est de mise pour cette première soirée. La journée de demain risque d’être physique.

Jour 2: Bridge of Orchy – Kinghouse (Glencoe)

Réveillées de bonne heure, les deux amies prennent le train de 7h30 direction la West Highland Way au départ de Bridge of Orchy.

Après 3h40 de trajet et un coup d’oeil à leur Carnet de Voyage, Louise et Jeanne se dirigent vers l’unique hôtel du coin pour déposer leurs valises. Elles ont préféré, sur les recommandations de Chemin d’Ecosse, randonner léger et faire appel à une société de transport de bagage comme cela se fait souvent sur la West Highland Way.

Avant de partir, les deux amies font le point sur leurs paquetages pour les deux journées à venir. Chemin d’Ecosse les a prévenus: les deux prochaines étapes se font en pleine nature, sans aucun moyen de ravitaillement.

Rannoch Moor – Glencoe

Cette première journée de randonnée est incroyable, Louise et Jeanne sont conquises par la traversée de Rannoch Moor, l’une des dernières régions sauvage d’Europe.

La journée est relativement facile, quelques montées mais rien d’insurmontable. Les amies sont bien équipées et arrivent avant la nuit (20 km après leur départ) à la fin de l’étape.

Louise et Jeanne récupèrent leurs bagages à l’hôtel de Kingshouse (le seul à des km à la ronde) et mettent en place leur campement pour la nuit avec le matériel de location. Le calme des lieux est agréable, le repas préparé par Louise est d’un grand réconfort après cette journée d’effort. Les deux amies se couchent tôt pour être d’attaque avant leur deuxième journée de trek.

Jour 3: Kinghouse – Kinlochleven

Les deux amies se réveillent aux environs de 7h après une nuit confortable dans leur tente. Le Kinghouse hotel est situé dans une zone abritée de la vallées, ce qui a rendu la nuit paisible. Après un petit-déjeuner copieux, elles déposent leur matériel de camping à la zone de pick-up près de l’hôtel, le transporteur passera prendre les bagages peu de temps après.

Elle se mettent en route pour affronter la première difficulté de la journée: The Devil’s Stair Case. Un chemin aux allures d’anciens escaliers faits de rochers et de terre menant en haut de la crête. Les deux randonneuses se ravitaillent à la petite tente « libre service » et jettent un dernier regard sur la splendide vallée de Glencoe.

The Devil Staircase – Glencoe

Après une petit pause elles continuent sur un chemin rocheux le long d’une crête. Depuis ce chemin, elles ont une vu imprenable sur les montagnes au loin. Un paysage imposant emprunt d’histoire de clans.

La dernière partie de la randonnée se fait dans une forêt de pins à couper le souffle, le sentier passe à travers une forêt riche en faune et flore. Le chemin descend vers le charmant petit village de Kinlochleven.

Jeanne et Louise arrivent au pub où sont déposés les bagages. Elles montent leur tente dans le camping et prennent un repas bien mérité dans l’auberge de la ville. Elles retournent se coucher dans la tente et s’endorment au bruit de l’eau du ruisseau se déversant dans le loch.

Jour 4: Kinlochleven – Fort William

Réveil pour les derniers 22km de la West Highland Way en direction de Fort William. Les jambes sont courbaturées, mais la motivation est au rendez-vous, d’après les photos du Carnet de Trekking de Chemin d’Ecosse cette étape s’annonce aussi belle que les autres.

Le sentier commence par traverser Lairig Mor, un paysage sauvage d’une grande beauté. Il n’est pas difficile d’imaginer la vie difficile des anciens clans sur cette lande traversée par les vents, les ruines d’anciennes bâtisses laissent deviner cette vie d’un autre temps.

Lairig Mor

La plaine laisse place à la série de petite montagnes appelée The Mamores, une belle section à flan de montagne qui donne sur une forêt ancienne. La forêt de Glen Nevis continue jusqu’aux contreforts de Fort William, où les deux randonneuses commencent à apercevoir les premiers signes de civilisation.

Elles arrivent en milieu d’après-midi où elles récupèrent leur matériel dans l’auberge de jeunesse. Elles peuvent se poser au Pub en attendant leur train de 17h, une horaire assez tardive pour palier un éventuel retard durant la randonnée. Louise et Jeanne profitent du train pour se reposer.

Une fois arrivée à Haymarket, elles débarquent, déposent les affaires de camping et récupèrent leur caution. La journée est enfin finie, elles montent dans l’hôtel se coucher. Il reste une journée de visite avant de retourner à la maison.

Jour 5: Dernière journée à Edimbourg

Pas de grasse matinée pour les deux amies, il reste une journée de découverte dans la capitale de l’Ecosse: Edimbourg. Malgré les courbatures, elles se lèvent pour aller prendre un délicieux brunch recommandé par Fanny de Chemin d’Ecosse. Une échoppe coincée entre deux immeubles, très discrete mais délicieuse.

Le ventre plein elles s’attaquent à Old Town, le centre historique de la ville. Une vielle ville moyenâgeuse très bien conservée. On peut y voir les vielles bâtisses du XVIème siècle juxtaposant la cathédrale St Giles, témoin de l’histoire tumultueuse de l’Ecosse. Après avoir contemplé la vue depuis l’esplanade du château, il est temps de redescendre vers « New Town ».

Victoria Street

New Town est une reconstruction de la ville datant du XVIIème siècle où, à l’inverse des ruelles sombres et étroites de Old Town, les rues sont grandes et espacée dans un style très Hausmannien. Les deux amies flânent sur Princes Street et descendent sur Water Of Leith.

Water of Leith est le cours d’eau qui traverse Edimbourg, une promenade loin des tumultes de la ville avec de spectaculaires vues sur les ponts de la capitale. En longeant l’eau elles s’arrêtent à Dean Village, un quartier inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. Un quartier résidentiel du XVIIème siècle intégralement conservé dans son état d’origine.

Il est temps de retourner à Haymarket pour prendre le tram jusqu’à l’aéroport. Louise et Jeanne rentrent chez elles des étoiles plein les yeux et une envie de revenir pour explorer un peu plus ce magnifique pays.