Découvrir l’Ecosse en van

Voyager en campervan c’est  la définition même de la liberté ! Vous pouvez construire votre itinéraire comme vous le voulez, venir à n’importe quelle saison, et bivouaquer où bon vous semble car en Ecosse le camping sauvage est une véritable institution. 

Chemin d’Ecosse vous propose de découvrir comment organiser son voyage avec un van aménagé et une sélection concoctée aux petits oignons des spots incontournables à visiter en van ! 

Vous avez votre propre Van 

Dans ce cas rien de plus simple ! Où que vous soyez en France, en Belgique ou en Suisse vous pouvez prendre la route pour aller rejoindre le pays du tartan ! 

La traversée de la manche se fait assez facilement :

Depuis la france : 

Le shuttle

  • Calais – Folkestone : La traversée se fait en 35 min –  c’est l’option la plus rapide mais un peu plus onéreuse que le ferry

Le Ferry

  • Calais – Dover/Folkestone : La traversée se fait en 1h30
  • Dunkerque – Dover/Folkestone : Temps de traversée – 2h 

Si vous êtes plus proche de la Bretagne alors vous pouvez aussi faire une traversée depuis Saint-Malo d’une durée de 10h (prix nettement plus élevé que depuis Calais) avec une arrivée à Portsmouth. Vous pouvez aussi emprunter un ferry grande vitesse depuis Cherbourg (les prix sont assez important depuis ce port)

Depuis la Belgique :  Un ferry effectue la traversée de nuit entre Zeebruges et Hull en Angleterre. La réservation d’un cabine est obligatoire, le prix de la traversée peut donc être assez élevé.

Ce n’est donc pas forcément la solution la plus intéressante. Et puis on ne va pas se mentir, pourquoi dormir dans la cabine étroite d’un ferry quand on peut dormir dans le confort de sa maison sur roues

Une fois en Angleterre, il faudra bien penser à conduire à gauche. Pas de panique, on s’y adapte très vite !  Attention cependant, une fois en Ecosse, les routes peuvent être très étroites et les croisements s’avérer difficile, il vous faudra un peu de concentration, mais ne vous inquiétez pas les écossais sont très bienveillants au volant et saurons vous aider en cas de pépin !

Dans votre van : Pensez à bien amener ce qu’il faut pour rester au chaud. Quelle que soit la saison, la fraîcheur vous guette une fois la nuit tombée ! Il vous faudra aussi une carte précise de l’Ecosse, quitte à l’acheter une fois sur place. Nous vous recommandons l’Atlas Collins Scotland

Le réseau est très mauvais la-bas, ne comptez sur le GPS de votre téléphone portable et ne comptez pas trop , non plus, sur le GPS de votre van car beaucoup de lieu ne sont pas répertoriés. 

Notre conseil : Réservez à l’avance votre place sur un ferry ou dans le shuttle !

Vous voulez louer un van 

Vous n’avez pas de van mais souhaitez en louer un pour partir en Ecosse ! Deux choix s’offrent à vous : 

Louer un campervan en France  

Louer un van depuis la France pour aller jusqu’en Ecosse peut paraître un peu saugrenu mais il existe quelques avantages à le faire. 

Avant  tout, le volant et le levier de vitesse seront du bon côté (enfin pour vous !). Donc pas besoin de s’adapter à la mécanique en plus de la conduite à gauche.

Si vous partez à quatre avec vos enfants cela peut être très économique, pas de billets d’avions à payer pour toute la petite tribu, et cerise sur le gâteau, votre empreinte carbone sera nettement plus faible ! 

Vous pourrez embarquer vélos, cerfs volants et planches de surf (oui oui, il y a de super spot sur le littoral écossais ) de quoi profiter à fond des sports outdoor sans passer par de la location. 

Ils existent de nombreuses sociétés de locations de campervan en France. Nous vous conseillons de privilégier une entreprise de votre région et faire fonctionner l’économie locale !

Nos conseils : Chez le loueur faites bien attention de prendre une option kilométrage illimité au risque, sinon, de finir votre séjour avec une facture salée. Vérifiez aussi que vous êtes assurés à l’étranger, cela va de soi !

Louer un campervan en Ecosse

L’avantage de louer directement sur place c’est de s’éviter beaucoup d’heures de route et d’aller directement à l’essentiel, découvrir l’Ecosse et sa beauté sauvage ! 

En cas de pépins, le loueur pourra agir beaucoup plus vite pour vous aider. 

Les commandes sont du bon coté, ce qui peut être un véritable avantage quand on s’y est habitué, c’est en effet plus facile de gérer le gabarit de son véhicule sur les routes étroites d’Ecosse quand le volant est à droite. 

Les équipements sont appropriés à la météo écossaise, ce qui peut être un vrai plus. 

Pas besoin de s’inquiéter du kilométrage illimité, le forfait sera largement suffisant pour arpenter l’Ecosse. 

Notre conseil : Pensez à réserver avant votre arrivée à Edimbourg ou Glasgow, les sociétés de locations de campervan n’ont pas un parc automobile infini ! 

Quand partir ? 

L’Ecosse est un pays qui se visite à chaque saison. La beauté des paysages se renouvelle tout au long de l’année. Chacune d’entre elles à ses avantages et ses inconvénients.

Printemps :

Pour beaucoup de voyageur le printemps est la période idéale pour visiter l’Ecosse. Il est vrai que c’est la saison la plus “sèche” de l’année et la plus ensoleillée. La faune et la flore se réveille doucement et les paysages sont somptueux (comme tout les reste de l’année finalement). 

Il vous faudra prévoir des vêtements chauds, la météo peut vous jouer des tours, surtout si vous allez au nord. La neige tombe encore à cette époque là de l’année. Mais vous aurez aussi du soleil, la crème solaire ne sera donc pas de trop ! 

Été : 

En Été vous passerez des heures dehors, tant il y a de chose et à voir en cette saison. Tous les festivals, soirées, événements et highland games se tiennent à cette période et ça tombe bien car les jours se rallongent considérablement. 

Dans le nord le soleil se couche à peine ! Bon, malheureusement vous ne serez pas seul à profiter de ces longues journées. Les villes, le sites historiques et naturels verront beaucoup de touristes fouler leurs sols. Pas forcément le top du top pour un voyageur en campervan qui veut se trouver le spot caché de tous.

En Été il vous faudra acheter du produit anti-midges, ces petits moucherons voraces peuvent vous pourrir la vie ! Heureusement les sprays vendus en Ecosse sont très efficaces pour éviter les piqûres.

Notre conseil : Pour éviter les midges bivouaquer proche de la mer et éviter les zones “marécageuses”. 

Automne : 

L’Écosse en automne est le rêve de bien des voyageurs et à juste titre. De fin septembre à novembre, les paysages automnaux sont spectaculaires et colorés, composés d’un ciel bleu dégagé, de feuilles aux couleurs vives et d’odeurs fraîches du terroir. 

Vous pourrez encore profiter de bien des activités en automne car le climat écossais est relativement doux. Les touristes se font beaucoup plus rares et en novembre vous pourrez peut être même admirer une aurore boréale ! 

Notre conseil : Certains sites sont fermés en automne, renseignez-vous avant ! 

Hiver :

Partir en hiver vous demandera un peu plus d’organisation et un peu plus de matériels pour rester au chaud mais l’effort en vaut largement la récompense ! La blancheur de la neige sur le sommet des montagnes, la bruyère orangées, le soleil rasant, et le bleu de l’océan font de l’hiver une saison particulièrement originale pour découvrir l’Ecosse.  

Le grand plus en hiver ; vous serez seul au monde, une véritable aubaine pour se plonger dans l’atmosphère des Highlands. Et si vous vous renseignez un peu vous pourrez peut être même apercevoir une aurore boréale ! 

Le grand moins en hiver ; les journées sont très courtes, à 16h le soleil se couche. Un point à ne pas négliger quand on voyage en campervan ! 

Où dormir ? 

Où stationner lors d’un road-trip pour visiter l’Écosse en camping-car ou en van aménagé ? 

Presque partout en fait. 

L’Écosse est pour nombre de voyageurs, LE pays du road-trip en Europe. La densité de population de l’Écosse est de 67 habitants par km², mais 70 % de la population vit dans les Lowlands, entre Glasgow et Édimbourg. 

On peut donc stationner quasiment n’importe où sur cette vaste terre d’une nature préservée. Du reste, on peut stationner et dormir partout où il n’y a pas d’interdiction. Sauf lorsque l’on croise un  panneaux « no overnight parking ».

S’il est autorisé de faire du camping sauvage en dehors des sentiers battus ou de bivouaquer en marge de la route près d’un lac, sur un parking, bref, de dormir paisiblement, certaines règles de bivouac sont néanmoins à respecter. Une règle de base : ne rien laisser derrière soi. Il vaut mieux quitter un « spot » déjà emprunté pour en chercher un autre et éviter la surpopulation (et la pollution éventuelle).

Notre sélections de spots incontournables

Ile de Mull 

Mull est l’endroit parfait pour apercevoir les rares pygargues à queue blanche, ou pour faire un tour de bateau et tenter d’entrevoir des baleines, des dauphins, des requins pèlerins et autres animaux aquatiques. 

Il y a des kilomètres de côte à explorer, des plages de sable fin de la baie de Calgary au nord-ouest aux arches naturelles impressionnantes dans la mer de Carsaig au sud. La côte Ouest de Mull regorge de plages sublimes où vous pourrez poser avec joie votre van ! 

L’île de Skye – Glenbrittle 

L’un des plus sublime camping d’Ecosse se trouve sur l‘Île de Skye, à Glenbrittle, entre l’océan et le Cuillin, idéal pour poser votre van et profiter d’une vue à couper le souffle de bon matin. 

Achmelvich – Beach

Achmelvich est une somptueuse plage de sable blanc. Très populaire les mois d’été, notamment chez les amateurs de sports nautiques : planche à voile, kayak vous y trouverez votre bonheur.

Le camping à tenant à la plage est fabuleux !

Silver sands de Morar, Arisaig

Les silver sands of Morar sont une série de plages somptueuses s’étendant d’Arisaig à Morar. De la plage vous  aurez une vue spectaculaire sur les Iles Rum, Eigg, Muck et Canna. Un lieu calme et sauvage, idéal pour garer votre van 

Loch Tulla

Au coeur des Highlands, ce loch saura vous faire voyager dans l’histoire de l’Ecosse. Garez votre van sur ses rives, vous ne serez pas déçus !